30 octobre / Actor-head, mini-série en 5 épisodes.

Compagnie du Zerep. Hervé Véronèse © Centre Pompidou.

Compagnie du Zerep. Hervé Véronèse © Centre Pompidou.

Non, je ne suis pas une grande amatrice de théâtre et oui, les performances m’ennuient, un grand pardon à Sophie Perez (fondatrice de la compagnie du ZEREP, si vous avez un miroir sous la main vous comprendrez) qui a malheureusement raison de dire que 95% des gens s’endorment ou s’ennuient devant une scène. Et bien là, dans l’Espace 315, devant cette boîte de Pandore, le simple fait de cligner les yeux nous ferait craindre d’avoir raté le meilleur tableau !

Des hommes et des femmes, des jeunes, des moins jeunes, des blondes, des chauves, vont et viennent en accès libre et sans restriction, tout le monde a le droit de venir se gausser devant ces personnages clownesques et repartir quand ça lui chante. Dans ce petit théâtre façon commedia dell’arte, surplombé par cet imposant masque façon carnaval à Venise, le public s’installe sur des gradins façon amphithéâtre de l’antiquité, et la scène ainsi que les retardataires se retrouvent au même niveau, à même le sol, les frontières sont abolies, les langues se délient et les gorges se déploient ! C’est la fête !

Aujourd’hui, à Beaubourg-la-Reine, on nous présente la série en cinq épisodes « Ils font leur maximum » et c’est peu de le dire, interprété par Sophie Lenoir, Gaston Dreyfus et Stéphane Roger, bidonnant ! A la fois comique, cynique, ironique et épique, c’est un pur moment de bonheur.

Le contexte : deux employés de bureau de la DRAC, l’évènement : Michel Bourzette qui vient faire une demande de convention pour sa pièce moyenâgeuse intitulée « Le viol du dragon » et qui le mime sur scène pour nous, dans ce contexte décalé devant ces administrateurs largués et les fesses à l’air ; un grand moment ! Entre café-théâtre, opéra bouffe et performance, le tout s’achève sur un intermède musical, à la manière d’un générique, tout à la fois dansé, décalé et drôle.

Une réussite donc, ce format très court, type série web, qui on l’espère ne sera pas spoliée pour autant.

Rébecca Touboul

Tags: , , , ,

Les commentaires sont fermés.