7 NOVEMBRE / Il est important de penser.

S’aviez-vous qu’un kilo est plus lourd lorsqu’il est sale ? Ou même que le kilo peut avoir des gaz ? Et bien au nouveau festival aujourd’hui dans la petite salle on pouvait découvrir la véritable nature du kilo d’après le poète Christophe Tarkos. En effet, cette séance de « Bruits de bouches » était fort instructive, puisqu’elle nous présentait la compilation d’enregistrements dispersés inédits de performances et d’entretiens du poète intitulée Il est important de penser.
C’est Katalin Molnar avec l’aide de David Christoffel qui s’est attelée à rendre hommage à ce poète qui semble nous mener en bateau. Sans doute un peu trop pour certains…quelques visiteurs ont quitté discrètement la salle. Pourtant, le film ne faisait que commencer et ne laisser pas pressentir tout l’humour et la subtilité de ce génie de la poésie. Sa voix lente et saccadée avec son accent du soleil nous pousse à réfléchir sur l’absurdité et la rigidité du sens établi des mots. Tarkos est l’inventeur de la « pate-mot », qui lui permet de redistribuer le sens de la phrase et les associations de mots, il malaxe, mastique et recrache des phrases qui semblent totalement absurdes au premier abord comme si elles sortaient tout droit de la bouche d’un enfant. D’ailleurs, le film débute par la phrase « Nous sommes dans un monde magique », mais n’a-t-il pas raison, la vérité n’est-elle pas sous les illusions et les apparences des règles grammaticales et syntaxiques de la langue ?
Puis…le noir…un grand cri…des applaudissements, le public est convaincu, parlons un langage absurde !

Géraldine Lopez

Tags: , , ,

Les commentaires sont fermés.