8 NOVEMBRE / Michka Assayas Live au nouveau festival

_Michka Assayas Michka Assayas en live au nouveau festival , samedi 7 novembre dans Rosebud. Photo Laurent Friquet © Centre Pompidou

Michka Assayas Live : “It’s not rumor but something that I heard! »

Et oui ! Samedi soir Michka Assayas que l’on connaissait surtout pour ses critiques musicales mordantes dans Rock n’ Folk, Libé ou les Inrock, s’est produit sur le plateau de la galerie sud pour offrir au public un instant musical des plus rock !
Ayant passé des années en tant qu’archiviste et grand amateur de rock, il publie le Dictionnaire du Rock chez Robert Laffont en 2002 et un livre d’entretiens avec Bono le célèbre chanteur du groupe U2 en 2005. Aujourd’hui, Michka Assayas inverse les rôles et se place aujourd’hui sur le devant de la scène, sous l’œil critique du spectateur.

Au cours de l’entretien avec Jean-Pierre Criqui, il nous confie son Rosebud : une collection d’images telles des pochettes de vinyles (Black Sabbath, Tyrannosaurus Rex…) affiches de concerts, ou encore des notes écrites, qui constituent pour lui un monde influent et stimulant à la création.

Du critique révolté et assoiffé de nouveautés des années 80 et 90, il fut un des grands spécialistes de la New Wave (New Order, les Smiths, etc.) ou encore des Beach Boys, nous voyons à présent un personnage charmant et accrocheur dont la sensibilité et la modestie le rapprochent du public.

Finis les bavardages et place à la musique, à laquelle il s’initie comme amateur depuis quelques années en compagnie de Régis Creuzet à la guitare et de son fils Antoine à la batterie. Ce dernier, singulier personnage, un rebelle à la tête d’ange, donne une touche de fraîcheur au groupe et de quoi attirer un bon nombre de groupies !!!

Michka Assayas, bassiste, chanteur et compositeur nous propose une sélection de musiques au rythme entraînant et rock n’roll, qui présage au groupe, pour l’instant sans nom, un avenir prometteur. Le public quant à lui, un peu trop coincé et discipliné a tout de même apprécié la performance qui tout du long esquissait des petits mouvements timides au rythme des chansons. Soyons lucides, ce n’est pas tous les jours qu’un concert « live » a lieu en Galerie sud !!!

Camille Kotecki

Tags:

Les commentaires sont fermés.