25 OCTOBRE / ON VA JOUER RIEN QUE POUR VOUS

 That summer. Laurent Friquet © Centre Pompidou.

That summer. Laurent Friquet © Centre Pompidou.

C’est la phrase ô combien significative que nous murmure à l’oreille et au casque David Sanson (pas mal pour un musicien…), au début de son concert. Fondateur du groupe That Summer – signé sur Talitres- lui et ses trois acolytes, Olivier Cavaillé, Etienne Bonhomme, Nikolu Jorio accroupis dans le Kiosque électronique d’Olivier Vadrot du groupe Cocktail Designers, s’apprêtent en effet à livrer un set pop électro à une trentaine de chanceux installés en cercle autour du kiosque carré. C’est la première fois que le groupe joue dans le kiosque et ils aiment ça, comme me l’a dit David Sanson : « On se sent plus près des gens. On leur chante nos chansons à l’oreille. » Le kiosque interpelle les visiteurs : ceux qui ont un casque restent pendant toute la durée du concert, fascinés, les autres voient les musiciens jouer sans les entendre et n’en restent pas moins pantois. Le kiosque m’inspire, que ce dispositif est beau ! Par la suppression de la scène, les musiciens sont comme réunis dans cet espace minuscule, David Sanson est penché sur son clavier, habité, comme en prière. C’est très étrange… Ecouter un concert au casque, objet généralement associé au mp3 ! On pourrait penser que le casque supprime l’aspect direct d’un concert live mais au contraire : on est doublement attentif à la musique, on se sent proche des autres spectateurs, qui entendent la même chose que nous. Mais alors David ? Concert ou performance ? « Concert. On est des musiciens. Mais en même temps en anglais, « performance » signifie aussi bien concert que performance artistique. » Pas faux. David Sanson a d’ailleurs collaboré avec Saâdane Afif, plasticien qui vient d’avoir le Prix Duchamp sur le projet Nine Shrunken Pieces chez Optical Sound. En ce sens, le kiosque est donc une pure œuvre d’art contemporain, aux confins entre deux domaines différents, l’art et la musique, et qui ne s’active qu’en contact avec des êtres humains. J’aime les questions que le dispositif soulève, sur la valeur de la musique, du spectacle mais également sur notre propre perception, notre capacité à partager une expérience intime. Vivement la suite…

That Summer prépare la sortie de son quatrième album, sur le label Talitres.

Manon Gingold

Tags: , ,

Un commentaire

  1. 1 De Optical Sound | le 26 octobre 2009 à 2 h 08 min

    http://www.optical-sound.com/